En images – le top 10 de mes rencontres sauvages en 2018 !

10 photos – 10 émotions. Voilà, une nouvelle année photographique se termine, très riche en rencontres inédites et émotions fortes ! L’exercice est périlleux, mais j’ai tenté d’établir un “top 10” de mes photos préférées. Avec des critères techniques & esthétiques bien sûr, mais aussi – encore plus important ! – un critère émotionnel. Car c’est ce qui est à la base de cette belle passion qu’est la photographie animalière – l’intensité et la magie des face-à-face 100% sauvages !

Un grand merci à vous tous qui suivez mes aventures photographiques via ce site, ma page Facebook ou ma page Flickr. C’est un réel plaisir que de partager ces moments avec vous tous qui êtes sensibles à la photographie, à la nature et à la richesse de la biodiversité qui nous entoure, même si elle est sérieusement mal en point. Puissent les bonnes nouvelles arriver en cascade pour 2019, à commencer par le retrait des renards de la liste des nuisibles, en France. C’est juste une question de temps !

10. Pie bavarde

Une pie bavarde, en 10e position, espèce commune bien sûr, mais ce jour-là, par la fenêtre de la cuisine, j’avais été témoin d’une “battle” entre l’oiseau et un écureuil (regardez bien les poils dans le bec de la pie !).
> Je raconte toute l’histoire, en images, dans cet article

9. Bruant proyer

J’ai eu grand plaisir à participer cette année, avec certaines de mes photos, à un dossier paru dans le magazine La Vie, sur l’alarmante disparition des oiseaux dans nos campagnes, conséquence tragique du modèle agricole intensif et des pesticides.
Le bruant proyer est l’une des espèces les plus menacées. Grosse émotion donc, quand j’ai vu cet individu isolé dans un champ de colza normand, au printemps.

8. Pic noir

Le pic noir a la taille d’une corneille. C’est le plus grand des pics européens ! C’est toujours une grande émotion de pouvoir croiser cet oiseau très farouche, et très malin ! Plusieurs heures de recherche et d’affût m’ont été nécessaires pour le photographier à sa loge, dans une belle lumière matinale.

> Pour en savoir plus sur les pics noirs, lisez l’article “A la recherche du pic noir

7. Gorgebleue à miroir

Avec sa poitrine multicolore, c’est l’un des petits joyaux du monde des oiseaux qui donne le tournis à beaucoup d’ornithologues et photographes… Peu commun, le gorgebleue à miroir, de la même famille que le rouge-gorge, est un magnifique oiseau visible au printemps surtout en zones littorales

6. Chevêche d’Athéna (juvénile)

C’est peut-être la “moins belle” photo du top 10, mais elle correspond à un moment très savoureux : la preuve en images que le nichoir posé en collaboration avec la LPO Normandie pour le couple de chevêches d’Athéna qui habite dans le jardin de mes voisins a porté ses fruits ! Avec au moins un juvénile que voici 

> Pour tout savoir sur ce couple de “chouettes des pommiers”, lisez l’histoire “Frissons du crépuscule” !

5. Cerf élaphe

Nous sommes fin août, le soleil termine de se coucher derrière la forêt des Andelys. La journée a été extraordinaire en termes d’observations naturalistes (hiboux, chevreuils, torcol fourmilier !), et elle se termine comme dans un rêve avec ce cerf élaphe sorti des bois – j’ai longtemps attendu qu’il se positionne au milieu du champ pour avoir cet effet de silhouette sur fond rouge.

> Une histoire sur les cerfs de la région à lire ici

4.  Sanglier

L’un de mes plus beaux face-à-face de l’année, en plein cœur de la forêt !
Je raconte toute l’histoire avec d’autres photos dans un tout nouvel article publié le 30/12 intitulé “Les sangliers restent dans le bois“.

3. Chevreuils

Le 25 août, au soir, je me rends dans une zone où il y a toujours grande probabilité de voir des chevreuils. Ce jour-là, je n’ai pas attendu 30 secondes avant de voir toute une famille – je m’accroupis et me “cache” derrière mon boîtier, tout ça pour voir arriver sur moi cette chevrette et son faon !! Ils se sont arrêtés à 3 ou 4 mètres à peine. Une émotion inoubliable…

> A lire, accompagné de nombreuses photos, un article entier sur l’observation des chevreuils, avec conseils pour les photographier :

2. Hibou moyen-duc

2. Un rêve éveillé. Parfois, tout se passe exactement comme on l’avait imaginé. Un hibou moyen-duc chassant dans la lumière dorée de fin de journée. Plusieurs heures d’observations magiques, pendant plusieurs jours…

> Toute l’histoire est à retrouver ici, avec beaucoup d’autres photos

1. Renardeau et chevrette

Une photo comme on n’en fait qu’une fois dans sa vie ? J’ai mis plusieurs semaines avant de redescendre sur terre ! Oui, un renardeau et un chevreuil parfaitement alignés, en plein milieu de la forêt. Une émotion d’autant plus grande que je suis tombé sur eux complètement par hasard… Un vrai pur moment de magie, comme seule la photographie animalière peut en offrir !

Pour cette rencontre, deux histoires illustrées : “Avec les renardeaux de la forêt enchantée” et “De l’ombre à la lumière

 

Les émotions ça se partage !
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Replies to “En images – le top 10 de mes rencontres sauvages en 2018 !”

  1. De clic en Twitter, je tombe sur ces superbes photographies !
    La plus belle des captures et la seule qui devrait exister.
    Tendresse particulière pour le renardeau (rencontre vécue une fois par hasard et les renards plusieurs fois, toujours seule en rando) & pour le sanglier que j’affectionne particulièrement comme le renard (découle certainement de mes Ardennes) .
    Ces rencontres fortuites sont toujours de merveilleux cadeaux que l’on garde pour toujours.
    Merci pour ce partage, nul doute que je ne saurais voir ces oiseaux de si près, excepté ceux qui se restaurent dans les mangeoires du jardin 😉

  2. Merci pour les photos et les reportages.
    Je viens d’assister dans ma cour à une rencontre pie-écureuil à un point d’eau ; par le temps chaud de ce mois de juillet, il ne s’agit pas de céder sa place … Mais l’écureuil a bu sans se préoccuper de la pie, pourtant occupante du lieu lorsqu’il est arrivé. Ensuite, la pie ” s’est ressaisie ” et a fait valoir ses droits ! 😉
    Compliments à vous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *