Auteur/autrice : Richard Holding

27 juillet 2022 / / Mammifères

Par une (très) chaude soirée de juillet dans une Drôme durement touchée par la sécheresse, je sors dans « ma » petite vallée relever ma caméra-piège installée aux abords du petit ruisseau qui a la chance de couler encore un peu.

14 juillet 2022 / / Mammifères

On les dit fourbes et rusés ; moi je les trouve simplement beaux à admirer ! Et pour espérer en observer en plein jour sans se faire remarquer, c’est plutôt au photographe de filouter… On peut pister le Goupil nuit et jour, mais on peut aussi simplement « tomber » dessus comme il m’est arrivé plusieurs fois de le faire ; c’est ce que j’appelle la photographie d’opportunité ! Et c’est tout l’objet de cette histoire : vous raconter les coulisses de quelques rencontres fortuites, réalisées sans préparation particulière.

12 juin 2022 / / Passereaux

Les deux premières saisons n’ont pas encore été adaptées au cinéma, mais tant pis : voilà plus de douze mois que j’attendais de trouver un moment pour vous raconter la suite des premières aventures des huppes fasciées du Sauvage, le petit lieu-dit où j’ai grandi et où je me suis réfugié pendant le confinement saison 1, en mars 2020 !

26 mai 2022 / / Passereaux

Lophophanes cristatus ! Non, ce n’est pas la formule magique pour jeter un sort au premier braconnier croisé, c’est le nom scientifique que l’on donne à l’étonnante mésange huppée.

13 mars 2022 / / Voyage

Le massif du Dévoluy à l’automne, c’est la promesse de grands espaces ouverts et solitaires, sans skieurs ni randonneurs. Montagnes rocailleuses, pelouses sèches, conifères… et un profond sentiment de tranquillité sur des sentiers qui serpentent vers des crètes interminables. Le ciel est parfaitement bleu, les températures très clémentes, les lumières tournées vers le sud. Tout est aligné pour espérer de nouvelles belles observations : chamois, lièvres, marmottes… et pourquoi pas des loups ?!

2 janvier 2022 / / Non classé

La photographie nature est source d’émotions parfois troublantes, effrayantes même, à vous hérisser les cheveux même humides un jour d’hiver planqué au bord d’une rivière ! L’histoire que je vais vous raconter s’est passée dans la Drôme, le jour de la Saint Valentin 2020, au plein milieu d’un petit village pourtant réputé pour sa tranquillité en dehors de la saison touristique.

26 novembre 2021 / / Non classé

Pas de thème particulier cette année, mais un choix de 13 photos parmi mes plus belles émotions de photo animalière depuis 2018, dans l’Eure, la Drôme, les Deux-Sèvres, mais aussi l’Italie ! Ma seule contrainte était d’alterner entre oiseaux et mammifères, avec une petite exception au mois de mars. Et aussi, coller de plus près aux ambiances propres à chaque saison.

14 novembre 2021 / / Mammifères

Je vous ai déjà parlé de ma voisine Martine, la flèche orange et bleue que j’ai eu le bonheur d’observer à différentes périodes de l’année, juste de l’autre côté du ruisseau au fond du jardin. A côté de l’étang du voisin, où elle pêche, il y a une plantation de noyers, avec pas mal d’herbes folles au printemps. C’est là que je me suis rendu compte que j’avais un autre voisin…

20 octobre 2021 / / Rapaces

Octobre 2020 : l’arrivée des premières couleurs d’automne et une folle envie de m’échapper, l’espace d’une journée, dans les contrées sauvages du sud-Vercors. Avec, en tête, un objectif bien précis : tenter d’observer, et pourquoi pas photographier, l’un des plus grands oiseaux d’Europe, j’ai nommé le Gypaète Barbu !

31 août 2021 / / Non classé

L’un de mes critères, quand je cherchais un appartement dans la Drôme, était d’avoir un vis-à-vis bien assumé. Bizarre me direz-vous ! N’y voyez aucun voyeurisme malsain de ma part : comme lorsque j’habitais en Normandie, je rêvais d’une fenêtre donnant sur un univers d’enchantement. Souvenez-vous, cette querelle entre la pie et l’écureuil, ce jeu de cache-cache des petites chouettes chevêches, ou encore ce vol rasant d’un hibou moyen-duc au-dessus des herbes folles ! Si vous êtes un habitué de ce blog, vous savez que mes rencontres photographiques avec la faune sauvage commencent souvent dès la fenêtre de la cuisine ou du salon 🙂

18 juin 2021 / / Passereaux
18 avril 2021 / / Rapaces

Dans la Drôme, pour un passionné de faune, impossible de se contenter du « petit aigle des campagnes » quand on sait que là-haut, sur un flanc de falaise, vit le « grand aigle des montagnes » ! Avec une envergure qui peut dépasser les 2 mètres, l’aigle royal est tout simplement deux fois plus imposant que la buse variable. Il est aussi extrêmement moins commun… c’est ce qui rend la quête photographique autrement plus stimulante !

28 mars 2021 / / Rapaces

Qui ne l’a jamais vue, perchée à découvert au bord des routes, sur la branche d’un arbre, d’un piquet de clôture ou d’un poteau téléphonique ? La buse variable est sans doute, avec le faucon crécerelle, le rapace diurne le mieux représenté dans les milieux ouverts à la campagne (champs, prairies, bosquets, marais, etc.).

12 février 2021 / / Non classé

Elle est belle, sauvage, s’habille d’un manteau de plumes multicolore, mais ne se montre qu’à certaines périodes de l’année. Et encore, quand elle est à la maison, il faut s’armer de patience avant de pouvoir l’admirer !

22 janvier 2021 / / Passereaux

La pie-grièche écorcheur est un oiseau qui me procure toujours une superbe émotion, à chaque fois que je la croise. C’est-à-dire rarement ! Mais au fil de mes randonnées, j’ai pu me constituer une photothèque mine de rien assez bien fournie. Il est donc temps pour moi de vous partager quelques clichés !

4 janvier 2021 / / Non classé

Fin 2020, je n’ai pas pris le temps de faire mon traditionnel « best of » photographique de l’année écoulée. En revanche, j’ai sélectionné 13 photos pour illustrer le tout nouveau calendrier 2021, et ce sont elles que j’ai décidé de vous partager dans cet article ! La plupart ont été prises en 2020, mais quelques unes datent de l’automne 2019.

19 décembre 2020 / / Rapaces

Concernant le confinement de mars 2020, je vous ai déjà raconté l’histoire des huppes fasciées (lire ici et ici), celle du renard et des prairies fauchées (lire ici), mais il restait encore à vous parler de ma rencontre avec un 3e animal, tout aussi fascinant : le busard Saint Martin ! 

22 novembre 2020 / / Mammifères

Vous vous souvenez sans doute que j’ai passé le premier confinement entouré d’une avifaune sauvage très variée, entre le couple de huppes fasciées qui a eu l’excellente idée de faire son nid dans le mur de la maison voisine, la petite chevêche qui a élu domicile dans la grange brûlée du voisin d’en face, ou encore les busards saint-Martin, dont le vol rasant au-dessus des champs a ravi mes sorties de fin d’après-midi (histoire à venir prochainement !).

5 septembre 2020 / / Passereaux

Dimanche 7 juin, j’ai fait un saut dans l’inconnu : j’ai osé traverser le Rhône ! Pour un Drômois, vous ne le savez peut-être pas, mais mettre un pied en Ardèche est une expérience quelque peu exotique. J’exagère à peine ! C’est que sur le plan géologique, du moins dans le secteur de Loriol, on quitte la pierre calcaire pour les montagnes de granite, ce qui n’est pas sans incidence sur la faune et la flore, comme j’ai pu vite le découvrir.

13 juin 2020 / / Voyage

Située tout autour de l’embouchure du Rhône dans la Méditerranée, la Camargue est la plus grande zone humide de France, fréquentée par des centaines d’espèces d’oiseaux différentes. On ne peut, hélas, parler de “sanctuaire” puisqu’il y a, comme 99% partout ailleurs en France, de la chasse, mais les mosaïques de zones protégées sont suffisamment amples pour accueillir une biodiversité assez foisonnante.